Critique de « An American Werewolf in London »

Posted in Article with tags , , on octobre 22, 2012 by killtheg1mp

Format: Blu-ray, Full Moon Edition (2009)

Image

J’avais vu « An American Werewolf in Paris » en 1997, mais jamais l’original. Lors d’un récent spécial en prévision de l’Halloween chez Archambault, je me suis donc procurer le blu-ray de « An American Werewolf in London ».

Réalisé et écrit par John Landis, ce film bien ancré dans les débuts des années 80, relate l’histoire de David Kessler et Jack Goodman, deux touristes américains qui visitent l’Angleterre avec rien d’autre que leurs vêtements et un sac à dos.

Le tout débute lorsque les deux amis se font débarquer par un fermier avec des agneaux dans son camion près d’un petit village à l’écart des grandes villes. Ayant grand besoin d’un repas chaud et d’un peu de repos, ils réalisent bien vite qu’ils ne sont pas les bienvenus… Pentagramme et chandelles anciennes sur le mur, nom d’établissement étrange et un homme qui leur dit de rester sur la route de faire attention à la pleine lune ne sont généralement pas de bon augure. Bref, ils se font attaquer par une créature et Jack meurt alors que David se fait blesser et sauver par les habitants du village rongés par le remords.

Le film, lorsque regardé avec notre vision moderne, est plutôt bien réalisé au niveau de son sujet et de sa thématique qui explore d’abord et avant tout la transformation plutôt que la simple tuerie sauvage d’un loup-garou lors d’une pleine lune… Ainsi, la majeure partie du film se concentre sur le passage vers la folie et l’éveil de la bête qui nous habite tous. David hallucine le cadavre de son ami lui disant de se suicider pour le sauver, il rêve constamment à des créatures étranges, à des animaux qu’il dévore ou bien que ceux qu’ils aiment se font tuer. Le spectateur, tout comme David, est dans le doute totale quand à la véracité ou non des images qu’il voit.

Pour un film de 1981, je dois admettre que les effets spéciaux sont assez époustouflants, surtout lors de la scène de la transformation, à une époque où tout ou à peu près tout se fait par ordinateur, il est rafraichissant de voir autant de réalisme que lors de cette scène ou l’horreur se montre le bout du museau et où la douleur ressentie par David se transpose vers le spectateur!

En bref, un excellent film d’horreur et un incontournable pour les amateurs de lycanthropie, bien meilleur que la suite, je vous en assure!

 
Voici la bande-annonce: http://youtu.be/ZCEnIp4NBjU

Premier billet pour Entre Monde!

Posted in Article on octobre 22, 2012 by killtheg1mp

Depuis un certain temps, j’avais envie d’écrire des articles et des critiques sur la culture populaire tels les comics, les films, la littérature de genre et également sur tout et sur rien.

Voilà donc Entre Monde! En espérant vous compter parmi les lecteurs de ce blogue.